Si vous lisez ceci, votre navigateur ne supporte plus les standards du web. N'hésitez pas à le mettre à jour ou à en changer, vous ne le regretterez pas, en gain de temps et de qualité!

le premier
updated

2005

B.O.C. 2006 2007 2011

stand 1

3ème Bol d'Or Classic

Après le Ton Up, c' est un week end de folie que la Norton Seeley de J.N. Gindrat pilotée par Vincent Eisen et Gerard Roland-Piègue a fait vivre aux heureux spectateurs du Bol d'or Classic. Sans une courroie qui casse lors du dernier tour de la première manche, la victoire ne pouvait lui échapper.
Félicitations aussi au pilote qui a eu le courage de franchir la ligne plutôt que de la laisser sur le bord de la piste, ce qui aurait privé de l'époustouflante seconde manche et à tous ceux grâce à qui elle a pu repartir... Il faut dire que ça poussait fort derrière! Laissons la parole à J. N. :

réparation courroie dernière inspection devant le stand
"Il empile les tours avec la régularité d un métronome, dans la ligne droite il passe sans lumière avant et le tour d' après plus de lumière du tout. Le filament du code a lâché, et au lieu de passer en phare comme prévu Gégé a coupé la lumière avec l' autre interrupteur, je remet tout en place en 3 secondes, il repart 6ème et va au charbon, 5, 4, 3, 2ème, 1er a trois minutes de la fin, c' est le rêve, il a un tour et demi sur le second et là, le sort s' acharne, la courroie de transmission nous lâche, Gégé fait preuve d' une volonté extraordinaire en ramenant la Norton à la poussette et passe finalement la ligne d arrivée avec quelques spectateurs qui sont venus l' aider, nous sommes sixième. La courroie remplacée, la machine est prête pour la seconde manche. Le pignon réparé par Olivier tiendra le coup.
La course du dimanche démarre à 13h30 pour 2 heures. Gégé l' aspi nous gratifie du sprint et au 1er virage il est en tête, après un tour de course il a 20" d' avance sur le 2ème et il continue à faire le trou. Mais la direction de course fait entrer le pace car Nano Sorrentino sur Ducat' s est mis un gros volume dans la ligne droite des stands après être monté sur le vibreur. Les secondes accumulées par notre Gégé ont fondu et les Guzzi, Kawa etc. ont recollé, le pace car sort et c' est la grosse baston entre Gégé et la Kawa de Genoud. Dans le bout droit la jap a l' avantage mais notre Gégé le tord dans tout le reste c' est du grand spectacle, mais au ravitaillement la Kawa compte une ligne droite d avance. En un temps record le ravitaillement est fait, Vincent repart motivé comme jamais, il aligne les tours en 2.04 et reprend la tête et arrive avec un tour d avance sur la Kawa de Genoud debout sur les reposes pieds. Le public est aux anges et moi aussi."
Yellow Peril dans ses oeuvres - extraits -
départ
Les victimes sont, en vrac, une Kawa Godier-Genoud, pilotée par... A.Genoud - G. Hampe (et futurs vainqueurs), l'autre le vainqueur de la première édition (2003), une Guzzi Le Mans (très très spéciale... 4 ème au général).
On dirait une nouvelle version du petit Mickey (732 cm3) qu'a pas peur des gros (1000 cm3). bol de nuit de nuit le podium
Le podium final, personne ne s'y trompe. A l'applaudimètre, le Team Yellow Peril est vainqueur.
Trident Rob North S. Bauman-G. Bonera IHRO Dans ce même Bol, Steve et Bruno Perlinski terminent 36ème sur Norton Mk 4. David Pliquet et son complice Le Bars sont 33èmes sur Trident.
Par ailleurs, Sharp Phil et P. Rubis sur Manx font respectivement 2 et 4 en Afamac Vintage; en IHRO le même P. Sharp (Manx Tickle) rafle la victoire avec S. Baumann 3ème (Manx).
Décidément un bon week end pour les couleurs grises, noir et rouge (et parfois jaunes)!

images © M. Leytère / J.N. Gindrat / M. Mielle

2006 2007 2011

Le Norton Owners Club France est une des plus grandes branches du Norton Owners Club fondé en Angleterre en 1959

- contacts : | | adhésion -